Nº vert :
80 00 11 30 Tél. : 25 31 37 20
Mail :
assistance@sonabel.bf

Historique

Historique

La Société Nationale d’Electricité du Burkina (SONABEL) est une Société d’Etat depuis le 14 avril 1995. Son capital qui était de 46 milliards de francs CFA est passé à 63 308 270 000 de francs CFA depuis le 15 juillet 2013. Elle a son siège social à OUAGADOUGOU. En 1976 la SONABEL était un Etablissement Public à Caractère Industriel et Commercial (EPIC). Elle a connu de nombreuses transformations tant au niveau de sa structure financière (capital) que de sa dénomination. Elle fut appelée successivement Energie de l’Afrique Occidentale Française (‘ENERGIE AOF), ensuite Société Africaine d’Electricité (SAFELEC), puis Société Voltaïque d’Electricité (VOLTELEC).

  • En 1954, l’énergie AOF qui était une société privée de droit français débute l’activité de production et de distribution de l’énergie électrique à Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso respectivement en février et octobre ;
  • 05 mars 1956, extension de l’activité à la distribution d’eau dans les deux villes.
  • En 1960, reprise de l’ensemble des activités par la Société d’Economie Mixte Multinationale SAFELEC- au capital de 150 millions de Francs CFA réparti entre la Caisse Centrale de Coopération Economique (CCCE), actuelle Agence Française de Développement (AFD) et la Haute-Volta, le Niger, la Mauritanie et divers actionnaires privés.
  • 06 septembre 1968 : la société prend la forme de société anonyme de droit voltaïque avec la dénomination Société Voltaïque d’Electricité (VOLTELEC) dotée d’un capital social de 1 million de francs CFA répartis entre la CCCE, la SAFELEC et des personnalités voltaïques.
  • En 1970, abandon de la distribution d’eau par la VOTELEC au profit de la Société Nationale des Eaux (S.N.E.) l’actuelle ONEA ;
  • 15 septembre 1976 : la VOLTELEC prend la forme d’Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial (E.P.I.C.) par décret n° 76 /344/PRESS/MTP/URB avec un capital de 1 387 628 Francs. Dans la même année par l’ordonnance n° 76/021/PRES/MTP/URB l’exclusivité de la production, du transport et de la distribution de l’électricité lui fut accordée.
  • En août 1984, avec l’avènement du Conseil National de la Révolution (CNR) et le changement de nom du pays, la VOLTELEC à pris la dénomination de SONABEL en abrégé.
  • Par décret n° 95/160/PRES/MICM/TPHU du 14 avril 1995 : la SONABEL a Changé de statut juridique. Elle est passée de la forme d’Etablissement Public à Caractère Industriel et Commercial à celle de Société d’Etat.
  • Par décret n° 97-599/PRES/PM/MEM/MCIA du 31 décembre 1997 le statut de la SONABEL comme Société d’Etat a été approuvés.

Depuis décembre 1998 l’Etat a procédé à l’ouverture du sous-secteur d’électricité au privé. Jusqu’à ce jour aucun privé n’a encore pu s’investir dans la production d’électricité. En décembre 2000, le gouvernement du Burkina Faso a adopté un document intitulé « Lettre de Politique de Développement du Secteur de l’Energie ». Ce document se veut un outil de référence dans la conduite des réformes dans le secteur de l’énergie au Burkina Faso et explique la stratégie adoptée par le gouvernement dans le domaine.

La loi n°012- 2011/AN de la 04/07/2011 portante autorisation de privatisation de la SONABEL a été votée par l’assemblée nationale. Le processus de privatisation a été donc engagé puis abandonné par la suite.

Au 31 décembre 2014, la SONABEL employait au total 1 885 agents dont 1 646 permanents se répartissant comme suit :

  • 297 agents cadres,
  • 351 agents de maîtrise,
  • 1 000 agents d’exécution,
  • 237 agents temporaires,
  • 01 fonctionnaire détaché,
  • 01 agent de la chambre de commerce.

ACTIVITES DE LA SONABEL

Les principales activités de la SONABEL sont la production, l’importation, le transport et la distribution de l’énergie électrique sur toute l’étendue du territoire du Burkina Faso.

La SONABEL dispose 19 centrales thermiques et de 4 centrales hydroélectriques d’une puissance totale de 870 133 645 KWh.

Pour atteindre les objectifs à elle assignés par l’Etat, la SONABEL met en œuvre de grands projets d’investissement tels que : 

  • La centrale solaire de 33 MWC de Zagtouli (une des plus grandes centrales solaires en Afrique) ;
  • L’interconnexion 330Kv Nigéria- Niger- Burkina- Bénin- Togo ;
  • D’autres interconnexions avec le Ghana, le Togo, le Mali et la Côte d’Ivoire.
  • Le programme d’électrification 2013- 2015, dans plus de 600 localités du Burkina Faso.
  • ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE LA SONABEL

La SONABEL est présidée par un Conseil d’Administration qui est l’organe suprême de la société et est composé de six (06) membres dont (05) représentant l’Etat et un (01) représentant des travailleurs. Le commissariat aux comptes est assuré par le cabinet ACECA International.
Un Directeur Général dirige la SONABEL et exerce sa mission de gestion de la Société en conformité avec le décret n°97-599/ PES/PM/MEM/MCIA du 31 décembre 1997 portant approbation des statuts de la SONABEL.

Elle est l’organe exécutif qui a pour rôle de :

  • Faire exécuter les décisions prises en Conseil d’Administration ;
  • Veiller au bon fonctionnement de la société ;
  • Créer et maintenir de bonnes relations entre la société et son environnement.

La Direction Générale rend compte au Conseil d’Administration, elle exécute ses missions aidée de Conseillers Techniques et au travers les activités de huit (08) Directions centrales que sont :

  • La Direction des Marchés et du Patrimoine (DMP),
  • La Direction des Etudes, de la Planification et de l’Equipement (DEPE),
  • La Direction de la Production,
  • La Direction du Transport,
  • La Direction de la Distribution (DD)
  • La Direction Commerciale et de la Clientèle (DCC),
  • La Direction des Ressources Humaines (DRH)
  • La Direction Financière et Comptable (DFC)

Sont rattachés à la Direction Générale les services suivants :

  • Le Département Communication, Archives et Documentation (DCAD),
  • Le Département Juridique et du Contentieux,
  • Le Département Audit et Contrôle de Gestion,
  • Le Département Informatique,
  • Département Normalisation –Environnement – Sécurité,
  • Le Secrétariat Particulier qui est composé de l’Assistante de Direction et la section courrier.
  • LES ACTIVITES ANNEXES

En marge des activités courantes de la SONABEL, il existe d’autres activités qui ont pour finalité d’instaurer la symbiose au sein du personnel gage d’un climat favorable de travail et d’épanouissement. Alors pour défendre les intérêts matériels et moraux des travailleurs, la société compte à son sein trois organisations syndicales :

  • La Confédération Générale des Travailleurs du Burkina (CGTB),
  • Le Syndicat National des Travailleurs de la SONABEL (SNTS),
  • Le Syndicat des Travailleurs et Ouvriers du Burkina (STOB)

Il existe également au sein de la SONABEL, une mutuelle qui vise en priorité à affronter efficacement les problèmes sociaux de ses adhérents et à promouvoir la solidarité entre ses membres.

Nos métiers